Kyrgios prend un arbitre en otage et menace de mettre le feu au court

Furieux que l’arbitre lui ait demandé de choisir entre pile et face, l’Australien a menacé de l’exécuter et d’incendier le stade.

Quand l’arbitre du match opposant Nick Kyrgios à Casper Ruud a demandé à l’Australien de choisir entre pile et face au moment du tirage au sort de début de rencontre, il ne pensait certainement pas que cela aurait pu lui coûter la vie. Michel Heuriaut revient pour nous sur ces événements qui ont changé sa vie.

“J’ai tout de suite compris qu’il faisait une nouvelle crise

“Je lui ai demandé s’il préférait pile ou face. Il m’a répondu: “les deux”. J’ai souri, on connait tous le personnage… Je lui ai donc reposé la question, mais il m’a de nouveau répondu “les deux”, tout en me foudroyant du regard. J’ai tout de suite compris qu’il faisait une nouvelle crise.”

Michel Heuriaut tente alors de prendre la fuite. “J’ai couru le long du filet pour enjamber les panneaux publicitaires et rejoindre les tribunes. Malheureusement il est plus rapide que moi et m’a rattrapé au moment où j’allais sauter. Il m’a crocheté pour me faire tomber en arrière, et c’est là qu’il m’a traîné par les cheveux jusqu’à sa chaise.

L’hélicoptère de l’armée impuissant

Kyrgios a alors sorti deux bidons d’essence de son sac. “Il en a bu une gorgée, il s’est mis un bandeau autour du front, puis il a aspergé tout le court en continuant de me traîner par les cheveux. Il n’y avait plus personne dans les tribunes, tout le monde s’était enfui. Casper Ruud s’était enfui. J’étais seul avec lui. J’ai juste aperçu un hélicoptère de l’armée au-dessus du court mais ils étaient impuissants.”

Après avoir traîné Michel Heuriaut par les cheveux jusque dans les vestiaires situés en contrebas d’un escalier, Nick Kyrgios a demandé à être mis en relation avec le Directeur du tournoi. “Il a exigé de pouvoir choisir à la fois pile et face, ce que le Directeur a évidemment tout de suite refusé pour des raisons de règlement. C’est là qu’il a sorti son cran d’arrêt et l’a posé sur ma gorge.”

S’en suivront des négociations tendues, qui resteront sans effet. Ce n’est qu’avec l’intervention du GIGN après 52 heures de siège que Michel Heuriaut pourra être enfin libéré. Le court étant lui devenu définitivement impraticable à cause de l’essence, le vainqueur du tournoi avait été désigné à pile ou face.

Partagez cet article :

TwitterEmail this pagePrint this page


Licensed via Po.et

08-07-19 at 7:59:28 pm

Wimblebon 2010: Nicolas Mahut s’incline finalement face à John Isner (4-6 6-3 7-6 6-7 4810-4812)

La LFP va distribuer ses propres banderoles à l’entrée des stades

La Ministre des Sports veut interdire les plaquages au rugby, trop violents selon elle

Les supporters marseillais interdits de déplacements au Stade Vélodrome

Neymar pourrait rejoindre le FC Bougival

Thierry Henry redemande pourquoi la VAR ne fonctionnait pas

Tour de France 2019: attention aux radiations !