La Banque Générale Lyonnaise Agricole se lance dans l'euro

C’est un vieux serpent de mer qui vient probablement de trouver son épilogue avec la décision du Conseil d’administration de la BGLA de se lancer dans l’aventure de l’euro. Une décision attendue depuis 2002 et inspirée par la réussite du bitcoin.

L’adoption de la technologie blockchain par les banques et les institutions financières à travers le monde s’intensifiant, la banque publique historique des Français a peut-être senti le vent du boulet. Critiquée pour son manque d’ambition et d’anticipation, le Conseil d’administration a finalement entériné hier l’adoption de l’euro comme monnaie principale de la banque.

Aucune alerte sur 3615 BGLA

Alors que la BGLA continue d’envoyer à ses clients tous les mois des relevés bancaires libellés en francs, sa situation financière s’était fortement dégradée en février 2012, date à laquelle s’est terminée la période autorisée pour convertir ses francs en euros. Une information qui n’était jamais parvenue à la banque, aucune alerte n’ayant été émise par le service 3615 BGLA qui servait de canal de communication entre le Ministère des finances et la Direction de la banque. Ce n’est qu’en 2016 que le Conseil d’administration apprendra que le service d’alertes par minitel avait été interrompu en 1997 au profit du fax.

480 milliards de francs inutilisables

Depuis le début de la crise de la BGLA, c’est un cabinet privé qui était chargé de liquider les actifs de la banque afin de pouvoir honorer les dépenses en euros des clients. Aucune décision n’a cependant encore été prise concernant le stock de 480 milliards de francs qui encombre désormais inutilement le coffre de la banque.

Consciente que son redressement passe par une remise à plat de tous ses processus de fonctionnement, la banque ne compte pas en rester là. Elle a d’ores et déjà prévu de lancer le chantier d’un intranet pour l’entreprise, qui doit être livré au plus tard en juin 2024.

Partagez cet article :

TwitterEmail this pagePrint this page


Sommes-nous à la veille d’une nouvelle crise financière mondiale?

Carlos Ghosn envisagerait de racheter la prison dans laquelle il est détenu pour la restructurer

BFM Business souhaiterait racheter Gulli pour y diffuser des dessins animés sur l’économie

Compromis sur le Brexit : la frontière irlandaise ne sera rétablie qu’un jour sur deux

Guerre commerciale: augmentation annulation suspension de la taxation par les États-Unis de 100 200 300 250 milliards de dollars de produits chinois

Mario Draghi fait agrandir la taille des pièces de 2€ après s’être fait recaler de chez Carglass