La cigarette électronique bientôt interdite  ? Les cendriers électroniques inquiets pour leur avenir

Les cendriers électroniques ont envoyé une lettre à l’Organisation mondiale de la santé pour la sensibiliser aux répercussions que pourrait avoir une interdiction de la cigarette électronique sur leur existence même.

L’OMS a publié une étude très critique envers les cigarettes électroniques. “Encore un coup du lobby du tabac !” martèle Jean-Michel Cendrier, ce cendrier électronique fabriqué en 2016 au plus fort de l’adoption par les anciens fumeurs de cette technologie de substitution à la cigarette traditionnelle. “Avec les cigarettes électroniques, les gens ont été obligés de s’équiper en cendriers électroniques, et nous sommes des millions à avoir été produits à l’époque. Mais maintenant, qu’allons-nous devenir ?”

Les briquets électroniques solidaires ?

Jean-Michel Cendrier espère que les briquets électroniques rejoindront le mouvement de contestation. Même si pour eux, la situation est moins critique: “Les briquets électroniques pourront toujours servir à autre chose, comme allumer des bougies électroniques, éclairer les gens dans une cave électronique ou encore mettre le feu à de l’essence électronique. Mais on espère qu’ils seront solidaires.”

Aucune interdiction des cigarettes électroniques n’est encore à l’ordre du jour, mais Jean-Michel Cendrier redoute la puissance du lobby du tabac, qui aurait selon lui financé cette étude. D’après lui, “il n’y a pas de fumée électronique sans feu électronique”.

Partagez cet article de qualité :

TwitterEmail this pagePrint this page


Licensed via Po.et

08-13-19 at 2:28:18 pm

Lire aussi:

Chronopost va se lancer dans la livraison de colis

Il demande à son enceinte connectée de commander un rasoir chez Darty, il reçoit Rachida Dati

La SNCF et Monoprix vont fusionner pour devenir le leader mondial des produits trop chers