La Ministre des Sports veut interdire les plaquages au rugby, trop violents selon elle

Déjà choquée par la violence verbale des stades de football, la Ministre des Sports Roxana Maracineanu n’a que très peu goûté la violence physique dont elle a fait la découverte au rugby à l’occasion de la finale du Top 14 au Stade de France à laquelle elle a assisté.

Non-assistance à personne en danger: l’arbitre n’a pas pris la décision d’interrompre le match

“Inadmissibles et d’un autre temps.” C’est en ces termes que la ministre des Sports Roxana Maracineanu qualifie en privé les violences qui ont émaillé selon elle le match qui a opposé le Stade Toulousain à Clermont le 15 juin dernier. Et la liste des délits serait longue selon elle : coups et blessures volontaires (plaquages), délit de participation à des regroupements violents (mêlées), non-assistance à personne en danger (l’arbitre n’ayant pas pris la décision d’interrompre le match).

La Ministre a ainsi contacté la Fédération française de rugby et exigé des mesures afin que cessent au plus vite “ces actes odieux qui n’ont pas leur place dans des enceintes sportives censées promouvoir le respect et le fair-play auprès des plus jeunes de nos supporteurs qui s’y rendent dans un esprit festif et bon enfant.”

Partagez cet article :

TwitterEmail this pagePrint this page


Wimblebon 2010: Nicolas Mahut s’incline finalement face à John Isner (4-6 6-3 7-6 6-7 4810-4812)

Kyrgios prend un arbitre en otage et menace de mettre le feu au court

La LFP va distribuer ses propres banderoles à l’entrée des stades

Les supporters marseillais interdits de déplacements au Stade Vélodrome

Neymar pourrait rejoindre le FC Bougival

Thierry Henry redemande pourquoi la VAR ne fonctionnait pas

Tour de France 2019: attention aux radiations !