Le gouvernement fait marche arrière, la vitesse maximale sur les routes nationales relevée à 84,75 km/h

Cette mesure impopulaire était devenue un carburant du moteur de la contestation des gilets jaunes.