Sécurité routière: le gouvernement veut abaisser le nombre de points du permis de conduire de 12 à 1

La recrudescence du nombre de morts sur les routes incite le gouvernement à agir. Parmi les pistes envisagées: l’obligation de repasser le permis tous les ans, la mise en place de contraventions préventives, ou encore l’abaissement du nombre de points de 12 à 1.

Voilà une série de mesures qui risque de faire grincer des dents du côté des automobilistes. Alors que le conflit entre le gouvernement et les usagers de la route commencait à peine à s’estomper au sujet de la limitation à 80km/h sur les routes nationales, ces nouvelles informations, si elles se confirment, ne manqueront pas de remettre du carburant dans le moteur de la contestation.

Des contraventions préventives remboursées en cas de non-infraction

Afin de contrecarrer la remontée récente du nombre de morts sur les routes, le Premier ministre Édouard Philippe souhaiterait mettre en place plusieurs mesures dès la rentrée prochaine. Première piste de réflexion, l’obligation de repasser son permis de conduire tous les ans. “Pas question de faire reprendre des heures de conduite aux titulaires du permis, simplement l’obligation de repasser l’examen comme lors de la première obtention” s’empresse-t-on de préciser à Matignon.

Autre piste envisagée: les contraventions préventives. A la première obtention du permis, des PV seraient envoyés aux nouveaux titulaires. Ces PV seraient remboursés si aucune infraction n’est commise par le titulaire pendant une durée de 25 ans. “Une façon de responsabiliser les conducteurs” assume-t-on dans le cabinet du Premier ministre. Une mesure soutenue par le Ministère des finances.

4 millions de nouveaux moniteurs dans les auto-écoles ?

Enfin, l’entourage du Premier ministe réfléchit à un abaissement de 12 à 1 du nombre de points crédités sur le permis de conduire, ne laissant que peu de place pour le droit à l’erreur. En cas de perte du point, les conducteurs devraient repasser intégralement le permis de conduire (code et conduite). Cette mesure serait d’ailleurs cette fois appuyée par le Ministère du travail. En effet, on estime à 8 millions le nombre de conducteurs potentiellement concernés chaque année, ce qui ouvrirait des débouchés dans le secteur des auto-écoles. Si la mesure était appliquée, près de 4 millions de nouveaux moniteurs pourraient être recrutés, ce qui permettrait de diviser le nombre de chômeurs par deux en France.

Les arbitrages seront pris dans les prochaines semaines.

Partagez cet article :

TwitterEmail this pagePrint this page


Le gouvernement fait marche arrière, la vitesse maximale sur les routes nationales relevée à 84,75 km/h

Accrocs, les députés refusent de quitter l’Assemblée pour l’été

SNCF : le gouvernement veut repousser l’heure de départ à la retraite à 18h03

Benjamin Griveaux veut faire barrage à Cédric Villani et rejoint l’équipe de campagne d’Anne Hidalgo

L’Assemblée nationale fait sa rentrée

Le gouvernement préféré des Français 2019

Le gouvernement souhaite délocaliser le Ministère de la transition écologique au Pôle Nord

S’il est élu, Cédric Villani imposera un test de mathématiques à tous les Parisiens