Le rapport de l'IGPN sur la disparition de Steve a été rédigé par un logiciel d'intelligence artificielle

Dans sa première version, le rapport indiquait que les victimes avaient confondu la police avec des extra-terrestres.

Il reste apparemment des progrès à faire pour le logiciel “PRECI” (PRogramme d’Extrapolation et de Conclusions Instantanées). Le prototype d’intelligence artificielle des services secrets français, développé en partenariat avec Alcatel, était testé pour la première fois en phase opérationnelle. Les différents témoignages recueillis au cours de l’enquête de l’IGPN sur la disparition de Steve avaient été insérés dans une base de données, charge à l’ordinateur d’en tirer ses propres conclusions.

La Loire était gelée

La toute première version du rapport, que France Baguette a pu consulter en exclusivité, affirmait notamment qu’en raison du froid extrême qui régnait à Nantes cette nuit-là, les victimes n’avaient pas pu tomber dans la Loire étant donné que celle-ci était gelée. De plus, à cause de l’épais nuage causé par les gaz lacrymogènes, les festivaliers avaient confondu l’arrivée de la police avec l’atterrissage d’une soucoupe volante. Pris de panique par le débarquement extra-terrestre, les victimes avaient tenté de fuir en se laissant glisser sur la Loire gelée pour leur échapper, probablement jusqu’à Tours.

“Angers aurait été beaucoup plus crédible que Tours”

Notre source anonyme à l’IGPN nous explique: “A la lecture de rapport, nous n’étions évidemment pas satisfaits. Les Français ne sont pas stupides, qui peut croire que les victimes aient tenté de glisser sur la Loire gelée jusqu’à Tours? Nous avons donc ajusté les réglages de la machine, en espérant qu’elle finisse par mentionner Angers plutôt que Tours, ce qui aurait rendu la chose bien plus crédible et donc acceptable par les Français. Malheureusement le logiciel est resté fixé sur Tours, donc nous avons décidé de ne pas utiliser le rapport en l’état. Néanmoins, comme il n’indiquait nulle part que la police était responsable de la chute des victimes dans la Loire, gelée ou non, nous avons pu annoncer que les deux événements n’étaient pas liés.”

Le Premier ministre Édouard Philippe a demandé à l’IGA, l’Inspection Générale de l’Administration, d’effectuer sa propre enquête. Selon nos informations, c’est bien la ville d’Angers qui est cette fois mentionnée par le logiciel.

Partagez cet article :

TwitterEmail this pagePrint this page


Licensed via Po.et

08-07-19 at 2:28:26 pm

Nantes: la prochaine Fête de la musique sera organisée dans la Bibliothèque municipale

Une caissière licenciée parce qu’elle touchait un salaire

Les chômeurs indemnisés depuis plus de deux mois par Pôle Emploi seront revendus à la Chine

François de Rugy retrouvé caché dans les cuisines du Ministère de l’écologie

L’impôt sur la fortune va être rétabli, mais seulement pour les 10% les plus pauvres

Nantes: il se gare en double-file, la police bombarde sa voiture avec un drône

Vaucluse: une barrière de péage refuse de se lever pour laisser passer des arabes