En cas de défaite, Netanyahou demandera l'asile politique à Gaza pour échapper à la Justice

Il leur aurait promis en échange de les aider à coloniser Israël.

Revirement inattendu de situation pour Benyamin Netanyahou qui pourrait être en difficulté pour former un gouvernement, selon les premiers résultats des législatives en Israël. Alors qu’il doit être entendu par la Justice le mois prochain dans le cadre d’une enquête pour corruption, le futur ex-Premier ministre songerait à faire alliance avec les Palestiniens pour échapper à la prison.

Il aurait ainsi contacté les représentants du Hamas afin de solliciter l’asile politique dans la bande de Gaza et échapper ainsi à la Justice. En exil, il aiderait alors ses futurs anciens ennemis à se libérer du joug sous lequel il a lui-même contribué à les placer, par une stratégie agressive de colonisation d’Israël.

Sa connaissance des arcanes du pouvoir et des stratégies militaires israéliennes constituerait un avantage certain dans la guerre qu’il pourrait ainsi mener contre son ancien pays. Il espèrerait réussir à coloniser entre 70% et 80% de ce qu’il appellerait depuis les premiers résultats des élections “les territoires israéliens”.

Du côté palestinien on prendrait cette nouvelle avec circonspection. L’idée serait intéressante politiquement, mais les responsables du Hamas redoutent qu’une fois Israël colonisé et Netanyahou de retour au pouvoir, ce dernier ne recommence à repousser les palestiniens dans la bande de Gaza dans un but électoraliste.

Un processus de colonisation-décolonisation-recolonisation qui pourrait selon le Hamas perdurer jusqu’à la mort de Netanyahou, voire se poursuivre au-delà si un successeur décidait d’appliquer la même stratégie. Une issue stable au conflit israélo-palestinien deviendrait alors impossible pendant au moins 350 ans selon les politologues.

Si un accord était trouvé avec le Hamas, Benjamin Netanyahou pourrait bénéficier de conditions de vie plus favorable que la moyenne, avec la mise à disposition d’une villa de 8m² et l’accès à l’eau courante.

Partagez cet article :

TwitterEmail this pagePrint this page


3 septembre 2084 : les députés britanniques discutent encore du Brexit

Donald Trump menace de construire un mur entre les Etats-Unis et l’Iran

Donald Trump ne se rendra finalement pas au G7

Italie : début des opérations de secours pour retrouver des survivants de la catastrophe de Pompéi

Brexit : Londres réclame le don de la Normandie et de la Bretagne en échange d’un accord avec Bruxelles

Jair Bolsonaro sera le Président du jury de Miss France 2020

Matteo Salvini se blesse gravement avec un boomerang

Primaire démocrate : pour éviter les gaffes, Joe Biden ne s’exprimera plus qu’en langage des signes