Paris : les barres du métro seront nettoyées en 2023

Les couches de bactéries et de poils fossilisés qui entourent les barres du métro seront éliminées au laser par une entreprise spécialisée.

Les Parisiens qui utilisent quotidiennement le métro pour aller travailler le savent mieux que les autres : il ne faut jamais toucher les barres du métro. Ces habitués ont vu trop de mains, déjà souillées ou s’apprêtant à l’être, souvent des mains de touristes, se poser innocemment sur cet alliage de microbes, de virus et de bactéries qui, fossilisés par le temps, donnent aux barres en bois d’origine cet aspect métallique et réfléchissant qu’on lui connaît aujourd’hui.

Ces usagers réguliers préfèreront toujours voyager assis, debout agrippés à un ami, agrippés à un inconnu, agrippés à la cravate d’un inconnu. Il n’est pas rare de voir des voyageurs ramper au sol pour tenter d’attraper une cheville à laquelle se raccrocher dans les virages plutôt que de devoir poser une main sur la barre. Le tout sous le regard à la fois méprisant des ignorants et compatissant des initiés.

Un appel d’offre sera lancé afin de désigner une entreprise de nettoyage spécialisée pouvant garantir la santé de ses employés sur les chantiers. Les travaux auront lieu de nuit et seront séquencés en plusieurs étapes. La première consistera en un nettoyage rapide de la pellicule externe de fluides corporels et de gras gélifié sous l’action de la sueur de la salive. La deuxième sera l’élimination au laser de la couche principale, celle constituée de toutes les bactéries accumulées depuis 1945, date du dernier nettoyage. Cette épaisse croûte de microbes, d’ongles et de poils fossilisés mesure de 2 à 2,5 centimètres de diamètre selon les différentes simulations en 3D.

La dernière étape consistera à repeindre en blanc les barres en bois d’origine. Les travaux devront être livrés pour les JO de 2024.

Partagez cet article :

TwitterEmail this pagePrint this page


Licensed via Po.et

09-11-19

Chronopost va se lancer dans la livraison de colis

Carré dans le rond: votre bébé est-il con?

La SNCF et Monoprix vont fusionner pour devenir le leader mondial des produits trop chers

Pollution au plomb autour de Notre-Dame: aucune panique à avoir, de simples gestes à adopter

Le voyage dans l’espace de Thomas Pesquet était en réalité un entraînement pour une future mission dans la Creuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *