Paris : un bébé verbalisé pour avoir laissé sa poussette électrique en libre-service sur le trottoir

Il a écopé d’une amende de 35€.

L’arrêté municipal de la ville de Paris destiné à mieux encadrer l’utilisation des poussettes électriques produit déjà ses premiers effets. Un bébé de 8 mois en a fait les frais hier dans le 15ème arrondissement de la capitale.

Alors qu’il avait abandonné au milieu du trottoir la poussette électrique en libre-service dont il s’était servi pour rejoindre le centre commercial Beaugrenelle, le contrevenant a eu la mauvaise surprise de se faire interpeller au moment où il s’apprêtait à rentrer dans un bureau de tabac pour acheter des cigarettes.

Des riverains filment la scène et alertent la police

En effet, des riverains excédés par l’accumulation depuis plusieurs mois de ce genre d’incivilités ont eu le bon réflexe de filmer la scène et d’alerter deux policiers municipaux en patrouille dans le secteur. La vidéo, sans équivoque, a permis aux forces de l’ordre d’appréhender le bébé et de le verbaliser en vertu du nouvel arrêté.

En outre, le contrevenant a dû s’acquitter d’une amende supplémentaire de 35 euros pour non port du casque, désormais obligatoire. Il a en revanche échappé à la sanction concernant l’absence d’avertisseur sonore, les policiers ayant considéré que Sophie la girafe pouvait bien être considérée comme un klaxon.

Partagez cet article :

TwitterEmail this pagePrint this page


Anne Hildago veut piétonniser la Tour Eiffel

Comme J’aime va racheter Youtube

Des scientifiques se mettent d’accord sur la hauteur à laquelle les girafes doivent porter leur noeud papillon

La cigarette électronique bientôt interdite ? Les cendriers électroniques inquiets pour leur avenir

Iceman, le magicien qui sait faire fondre des glaçons juste en les regardant

Le mystère du mini-bar sans mini-barman

Les Petits Écoliers de LU seraient fabriqués à base de vrais petits écoliers

Mystère des chaussettes disparues dans les machines à laver : la Chine suspectée

Une étude démontre l’impact de la consommation excessive de drogue sur la perception des couleurs