Stress-tests des banques : 50% des testeurs très stressés

La Banque centrale européenne (BCE) a publié les résultats de ses stress-tests. La moitié des testeurs étaient très stressés.

Des résultats « bien mais pas tops ». C’est ainsi que la BCE a qualifié les conclusions de ses stress-tests, ces simulations évaluant la résistance des banques européennes aux différents scénarios de chocs économiques. Dans le détail, « près de la moitié des 103 testeurs [51 précisément, NDLR] ont déclaré être “fort stressés” en réalisant les tests. L’étude a démontré que l’espérance de vie des testeurs après les tests était de six mois en moyenne, quatre en cas de choc extrême à l’annonce de mauvais résultats. »

Michel Heuriaut réalise des stress-tests depuis 2012. Son dernier stress-test était particulièrement éprouvant : “J’étais chargé de tester Banco Santander et la Deutsche Bank, autant vous dire que j’étais très stressé en réalisant le stress-test. L’impact de mauvais résultats pouvant avoir des répercussions mondiales sur l’économie, c’est un métier très stressant.”

Le superviseur bancaire européen souligne que « 90% des testeurs auront une période de survie supérieure à deux mois. Seuls 11 testeurs sont à moins de deux mois car ils ont reçu un grand choc en découvrant les résultats des stress-tests». Il pointe certaines vulnérabilités, notamment que les banques « sous-estiment parfois l’incidence négative sur le stress des testeurs que pourrait avoir un abaissement de la notation de crédit. »

Dans sa cartographie des risques, la BCE range parmi les trois principaux facteurs le stress des testeurs liés aux défis d’ordre économique et politique et la soutenabilité de la dette, la pérennité du stress des testeurs dans une période de taux bas prolongée, et les cyberattaques et autres carences informatiques qui pourraient obliger les testeurs à devoir reprendre tous leurs calculs depuis le début.

Partagez cet article :

TwitterEmail this pagePrint this page


Donald Trump menace de construire un mur entre les Etats-Unis et l’Iran

3 septembre 2084 : les députés britanniques discutent encore du Brexit

Primaire Démocrate 2020 : les sondages État par État

La Banque Générale Lyonnaise Agricole se lance dans l’euro

Compromis sur le Brexit : la frontière irlandaise ne sera rétablie qu’un jour sur deux

Sommes-nous à la veille d’une nouvelle crise financière mondiale?

Primaire démocrate : pour éviter les gaffes, Joe Biden ne s’exprimera plus qu’en langage des signes

Chronopost va se lancer dans la livraison de colis

Air France va ouvrir des restaurants avec les menus de ses avions

Accrocs, les députés refusent de quitter l’Assemblée pour l’été

Comme J’aime va racheter Youtube

Anne Hildago veut piétonniser la Tour Eiffel

La SNCF et Monoprix vont fusionner pour devenir le leader mondial des produits trop chers

Le gouvernement fait marche arrière, la vitesse maximale sur les routes nationales relevée à 84,75 km/h

Pollution au plomb autour de Notre-Dame: aucune panique à avoir, de simples gestes à adopter

« Les nattes de Greta Thunberg sont faites en nylon et en plastique, des polymères dérivés du pétrole »

Nantes: la prochaine Fête de la musique sera organisée dans la Bibliothèque municipale

Une étude démontre l’impact de la consommation excessive de drogue sur la perception des couleurs

Wimblebon 2010: Nicolas Mahut s’incline finalement face à John Isner (4-6 6-3 7-6 6-7 4810-4812)