Une étude démontre l'impact de la consommation excessive de drogue sur la perception des couleurs

Une étude américaine a établi que la consommation excessive de drogue altérait la perception des couleurs.

Des lettres qui apparaissent multicolores alors qu’elles sont en réalité écrites en noir: voilà ce qui se produit lors d’une consommation excessive de drogue, démontre une étude scientifique américaine menée par une équipe d’universitaires du prestigieux MIT de Boston.

Michel Heuriaut, chercheur au CNRS, décrypte pour nous l’étude: “Avec une prise excessive de cannabis ou de psychotropes, le prisme des couleurs semble altéré dans le nerf optique, les longueurs d’ondes sont modifiées, du coup la perception des couleurs ne correspond pas à la “réalité” telle qu’elle est perçue par un cerveau sain.”

“Des effets irréversibles”

L’étude va plus loin et démontre également que la consommation simultanée de psychotropes et d’alcool en grande quantité pouvait dans les cas extrêmes faire percevoir des lettres aléatoirement écriTes en majusCule. Une défOrmation dE l’espaCe qui VieNT donC s’ajouter à ceLLe des cOuleuRS.

Selon létude, les effets, lorsquils se présentent, sont irréversibles.

Anne Hildago veut piétonniser la Tour Eiffel

Comme J’aime va racheter Youtube

Des scientifiques se mettent d’accord sur la hauteur à laquelle les girafes doivent porter leur noeud papillon

La cigarette électronique bientôt interdite ? Les cendriers électroniques inquiets pour leur avenir

Iceman, le magicien qui sait faire fondre des glaçons juste en les regardant

Le mystère du mini-bar sans mini-barman

Les Petits Écoliers de LU seraient fabriqués à base de vrais petits écoliers

Mystère des chaussettes disparues dans les machines à laver : la Chine suspectée

Paris : un bébé verbalisé pour avoir laissé sa poussette électrique en libre-service sur le trottoir